Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles

Organisez la rénovation thermique performante sur votre territoire.

DORéMI (Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles) est un outil de formation-action développé depuis 2011 par Enertech et l’Institut négaWatt afin de dynamiser le marché de la rénovation très performante des maisons individuelles, dans l’intérêt des territoires, des particuliers et des artisans.


>> La rénovation thermique des maisons individuelles : un enjeu majeur

>> DORéMI : un outil pour dynamiser la rénovation locale

>> Les étapes du dispositif de formation-action

>> Une première expérimentation sur le territoire de Biovallée

>> Depuis l'expérimentation en Biovallée

>> DORéMI en quelques chiffres

>> Téléchargements


La rénovation thermique des maisons individuelles : un enjeu majeur

Le marché actuel de la rénovation thermique est très restreint et aboutit à des performances médiocres, ne suscitant pas l’intérêt des différents acteurs concernés (territoires, particuliers et artisans).

Pourtant, le seul chauffage des maisons individuelles construites avant 1975 représente 10 % des consommations françaises d’énergie ! Le parc de maisons individuelles d’avant 1975 est constitué de 8,4 millions de résidences principales, soit plus de 1/5 de toutes les surfaces bâties, et plus de 800 millions de m². La rénovation performante du parc de maisons individuelles constitue donc un enjeu majeur pour notre indépendance énergétique, pour la maîtrise des factures d’énergie des ménages, pour la lutte contre les changements climatiques et pour l’économie française.

Les maîtres d’œuvre (architectes ou bureaux d’études portant la responsabilité des travaux) interviennent sur la rénovation des grands bâtiments, mais leurs interventions sont très rares en maisons individuelles. A ces rares occasions, les budgets requis rendent difficile toute rentabilité de l’opération. Les artisans sont donc les principaux acteurs de ces rénovations en maisons individuelles. Ils ne sont cependant pas organisés aujourd’hui pour proposer aux particuliers une offre de rénovation thermique non seulement claire, performante et cohérente mais aussi attractive d’un point de vue économique.

De plus, les politiques de rénovation se concentrent essentiellement sur la stimulation de la demande (aides financières, conseils, etc.) ce qui risque, en l’absence d’une offre pertinente, d’augmenter le prix des rénovations. Les « guichets uniques » ne constitueront pas une véritable solution tant qu’ils ne pourront pas s’appuyer sur une offre de rénovation solide de la part des artisans.


DORéMI : un outil pour dynamiser la rénovation locale

DORéMI est avant tout un outil au service des collectivités (communautés de communes, pays, régions, etc.) qui, en partenariat avec les acteurs du territoire (organisations professionnelles, chambres consulaires, etc.) souhaitent agir sur la structuration de l’offre de rénovation au niveau local.

DORéMI est un outil innovant de formation-action mobilisant à la fois les artisans et les particuliers. L’objectif est de constituer des groupements d’artisans aux compétences complémentaires, réunis autour d’un pilote, et capables de proposer des rénovations énergétiques très performantes à un prix maîtrisé. L’accès des particuliers aux travaux de rénovation performante en sera ainsi simplifié. Les architectes et bureaux d’études peuvent ainsi intervenir en soutien (conseil), et non plus en maîtres d’œuvre, ce qui permet de valoriser leurs compétences sans dégrader la rentabilité des travaux.

L’intérêt d’un tel dispositif pour les collectivités est multiple : développement économique du territoire, créations d’emplois locaux non délocalisables, réduction de la dépendance aux énergies fossiles, etc.

Dans le cadre de ce dispositif, l’Institut négaWatt a pour rôle l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) des collectivités et accompagne les différents acteurs impliqués dans le projet (artisans, particuliers, financeurs, organismes professionnels, etc.)


Les principales étapes du dispositif de formation-action

La première étape de DORéMI vise à former les artisans :

  • aux techniques de la rénovation à très faible consommation d’énergie, sur la base des Solutions Techniques de Références (STR), chemins techniques simples et sans calculs développés par Enertech pour définir les niveaux de performance à atteindre pour chaque module ;
  • aux enjeux de l’organisation du groupement afin de proposer une offre globale optimisée ;
  • aux objectifs de coûts à se fixer dans une optique de massification des rénovations thermiques performantes ;
  • à la construction d’un discours commercial pertinent, pour convaincre le particulier de se lancer dans une rénovation globale ;
  • aux outils financiers mobilisables par les maîtres d’ouvrage (l’accompagnement au montage des dossiers étant assuré par la collectivité ou un opérateur local) : éco-prêt à taux zéro, certificats d’économie d’énergie, crédit d’impôt, aides régionales, etc.)
Formation des artisans

La seconde étape vise à accompagner techniquement les groupements d’artisans constitués sur des chantiers réels de rénovation performante de maisons individuelles. Elle débute par une phase d’analyse, de construction et d’optimisation de l’offre, et se poursuit, si le maître d’ouvrage le valide, par les travaux. Cette troisième phase opérationnelle, sur chantier et toujours avec accompagnement par le formateur-expert, permet aux groupements de se constituer des références de rénovations performantes.


Une première expérimentation sur le territoire de Biovallée

Une première expérience pilote de DORéMI, soutenue par la Région Rhône-Alpes, est menée avec succès depuis début 2012 sur le territoire de la Biovallée (trois intercommunalités dans la vallée de la Drôme, au sud-est de Valence). L’objectif initial était de former 5 groupements d’artisans et d’analyser 20 maisons pour en rénover réellement 10.

Près de 70 artisans ont été formés, et 7 groupements opérationnels ont été constitués. Les premières maisons retenues ont fait l’objet d’un état des lieux architectural et technique dès le premier semestre 2013. En décembre 2014, les premiers chantiers étaient terminés, et plusieurs groupements ont aujourd'hui terminé leur parcours de formation.

Cette première expérience a permis de conforter la pertinence du dispositif.

Dans le cadre de l’appel à projet « Initiatives locales pour la rénovation énergétique », le Ministère de l’écologie a remis, fin 2013, le 1er prix pour « l'accompagnement des professionnels » à la Biovallée pour la mise en œuvre du dispositif DORéMI sur son territoire. Télécharger le communiqué de presse.


Les partenaires de l'opération DORéMI Basse Energie Biovallée

Partenaires DORéMI

Depuis l'expérimentation en Biovallée

En mai 2013, le dispositif DORéMI a été sélectionné par le réseau Ashoka (réseau de soutien aux entrepreneurs sociaux) et Rexel dans le cadre du programme Impact Efficacité Energétique. L’Institut négaWatt bénéficie ainsi d’un accompagnement pour le déploiement de DORéMI sur d’autres territoires. L'expérimentation du dispositif s’est poursuivie sur les territoires de Valence Romans Sud Rhône-Alpes et de le Pays de l’Ardèche méridionale où une dizaine de groupements sont constitués.

La finalité du déploiement de DORéMI est d’impulser la massification de la rénovation thermique performante des maisons individuelles, indispensable pour créer une véritable dynamique en faveur de la réduction de nos consommations d’énergie, et espérer atteindre les objectifs nationaux et européens.

Pour cela, deux acteurs clés doivent être identifiés et formés sur chaque territoire :

  • l’animateur territorial : il coordonne la mise en place et l'animation du dispositif sur le territoire, et l’ensemble des partenaires et acteurs de DORéMI. Il dépend en général du territoire porteur du dispositif,
  • et le formateur DORéMI : expert de la rénovation thermique, à la fois sur les aspects technique, économique (optimisation financière des chantiers) et organisationnel (fonctionnement des groupements).

Dans le cadre de son accompagnement à la mise en œuvre du dispositif, l’Institut négaWatt propose deux formations pour chacun de ces deux acteurs.

La première session de la formation d’animateur territorial a eu lieu dès fin 2014. Elle permet de passer en revue les enjeux de la rénovation performante et complète à coût maitrisé, de détailler le déroulement de la mise en place du dispositif sur un territoire avec les étapes clés et points de vigilance, de bénéficier des retours d’expériences d’autres territoires et des témoignages d’acteurs. D’une durée de 5 jours, la formation est organisée en deux parties espacées d’un à deux mois.

Une formation de formateurs-experts DORéMI s’est tenue pour la première fois en 2015. C’est une formation modulaire avec des temps en présentiel (une vingtaine de jours répartis par session sur 6 à 7 mois) et du suivi individuel entre les sessions (pour des études de cas réels ou simulés, dossiers à réaliser, …) puis à l’issue de la formation sur le premier suivi de chantier).
La formation de formateur-expert constitue un transfert d’outils et de retours d’expérience fondés sur les expérimentations déjà menées. Elle s’adresse aux formateurs experts qui deviendront, sur un territoire donné, les référents techniques et pédagogiques pour mener à bien la formation-action auprès des artisans organisés en groupements.

17 formateurs stagiaires ont suivi intégralement la première session et sont aujourd'hui opérationnels pour assurer les modules de formation et le suivi des artisans, sur 4 régions.


DORéMI en quelques chiffres

En juin 2016 :

17 territoires où DORéMI est opérationnel et une dizaine en cours de réplication, sur 4 Régions (Grand Est, Centre-Val de Loire, Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté).

Plus de 500 artisans entrés en parcours de formation et 58 groupements d’artisans constitués
12 chantiers terminés, une quinzaine en cours, et plusieurs chantiers réalisés post-formation
64 animateurs territoriaux passés en formation et 17 formateurs-experts et 11 sont en cours de formation (juin à décembre 2016).

En Région Grand Est dans le cadre d' Oktave (Service intégré de rénovation énergétique) :

  • Pays de l’Alsace du Nord
  • Pays Saverne, Plaine et Plateau
  • Pays Bruche Mossig Piémont
  • Pays de l’Alsace centrale
  • Grand Pays de Colmar
  • Pays Rhin, Vignoble Grand Ballon
  • Pays Thur Doller
  • Mulhouse Alsace Agglomération
  • Pays du Sundgau

En Région Auvergne Rhône-Alpes :


En Région Centre-Val de Loire :

  • Agglomération montargoise - Pays Gâtinais
  • Blois-Agglopolys

Téléchargements

  • Plaquette de présentation de DORéMI (format A4 - 4 pages - pdf)
  • Témoignages d’acteurs en Biovallée :
    • Robert ARNAUD, vice-président de la Communauté de Communes du Val-de-Drôme, en charge de l’énergie, et membre délégué du comité de pilotage de la Biovallée, (format A4 - 1 page - pdf).
    • Phillippe BOMPARD, artisan maçon depuis 30 ans, BBC SARL, (format A4 - 1 page - pdf).

Pour plus d’informations sur ce dispositif, n’hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : doremi(a)institut-negawatt.com (antispam : remplacez (a) par @)

Actualités

Publication


Nouvelle édition du Manifeste négaWatt - En route pour la transition énergétique !, une version enrichie et mise à jour du Manifeste, au format poche !


Prochaines formations


Consulter le programme complet des formations.



Contact - Crédits - © Institut négaWatt