Programme des formations

Liste des formations programmées

Vous pouvez vous inscrire en cliquant sur "S'inscrire" dans la colonne de droite, ou bien si les dates de vous conviennent pas, manifestez votre intérêt en cliquant sur "Être averti de la prochaine session programmée".

Thématique Formation Dates Lieux Programme et inscription
Bâtiment BAT1b
Programmer et piloter la performance énergétique, la qualité environnementale et d'usage des bâtiments
2 jours
En savoir plus
22/23 sept 2020
Valence TGV (26)
Programme (PDF) Inscript.closes
Publics : Maîtrise d’ouvrage :
  • Chargé d’opération
  • Ingénieur et technicien au sein d’un service énergie transversal
  • Encadrement des services opérationnels (Chef de service / Responsable de secteur), des directions de la construction et du patrimoine, en charge de la rénovation complète
Objectifs

Contexte : Un nouveau Cycle de formations « Commissionnement intégré »

La réduction des consommations d’énergie d’un parc de bâtiments implique une vision de la performance intégrée à chaque étape des projets (neuf et rénovation) et nécessite l’acquisition d’un cadre commun d’action entre les professionnels de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre. Pour permettre une mise en œuvre opérationnelle fondée sur de nombreux retours d’expérience concrets, nous proposons aux maîtres d’ouvrage un cycle de formations complet comprenant 3 modules :
  • Programmer et piloter la performance énergétique, la qualité environnementale et d’usage des bâtiments (BAT 1)
  • Conception architecturale et qualité de l’enveloppe thermique, (BAT 2)
  • Conception et commissionnement des systèmes CVC (BAT 3)

Pour les maîtres d’ouvrage souhaitant mener une action spécifique, ce cycle peut également être complété par le module « Maîtrise de la demande d’électricité » (BAT 4).

Objectifs

  • Définir ce qu'est un bâtiment performant du point de vue énergétique, environnemental, et de la qualité d’usage
  • Maîtriser les étapes clef d'une opération pour atteindre les objectifs visés (programmation, conception, réalisation) du point de vue du maître d’ouvrage
Intervenant : Christel Corradino est Ingénieure de l’Ecole Centrale de Lyon et diplômée du Politecnico di Torino en section Bâtiment/Architecture. Elle travaille depuis 11 ans dans le bureau d'étude Enertech. Elle assure des missions de maître d’œuvre sur des bâtiments de niveau BEPOS et passifs de type tertiaire (enseignement et bureaux) et de logement individuels et collectifs, en neuf et réhabilitation. Elle assure des missions d'AMO avec commissionnement intégré et travaille sur le développement d'outils méthodologiques visant à pérenniser la performance énergétique. Référente Efficacité énergétique des systèmes et biomasse, elle coordonne l’équipe Maîtrise d’œuvre.
Coût : 980.00€ net de taxe, déjeuner compris. Des tarifs réduits s’appliquent pour une inscription de groupe à l’ensemble du Cycle « Commissionnement intégré ». Merci de nous consulter par mail en amont de votre inscription.
Enjeux ENJ1
Stratégies pour une transition énergétique
Connaître et mettre en œuvre un scénario négaWatt
1 jour
En savoir plus
le 29 sept 2020
Valence TGV 26
Programme (PDF) Inscript.closes
Publics :

Toute personne qui souhaite mieux comprendre les défis énergétiques, les actions à mener et les trajectoires à suivre pour aboutir à un paysage énergétique soutenable ; toute personne confrontée à des choix stratégiques en liaison avec le domaine de l’énergie :

  • Décideurs du public et du privé
  • Responsables de projets et de programmes énergétiques, environnementaux et de développement durable
Objectifs
  • Donner des éléments fondamentaux de culture énergétique.
  • Proposer une compréhension globale de la problématique énergétique française, en se basant sur les analyses prospectives solides issues du scénario négaWatt (scénarios de développement durable du « Facteur 4 » au « 100% renouvelable »).
  • Permettre aux acteurs socio-économiques d'acquérir les connaissances pour agir dans leur sphère d'action et d’influence en phase avec les analyses énergétiques.
Intervenant :

Vincent Legrand, ingénieur en énergétique et diplômé de Sciences Po (IEP Paris), directeur de l’Institut négaWatt, spécialisé sur les problématiques énergétiques dans une perspective de développement durable.

Coût : 420.00€ net de taxe, déjeuner compris.
Photovoltaïque PV2
Intégrer le photovoltaïque dans un projet de territoire : Choisir les outils organisationnels adaptés
2 jours
En savoir plus
20/21 octobre 2020
Valence TGV (26)
Programme (PDF) Inscript.closes
Publics :
  • Chargés de mission des collectivités territoriales (services urbanisme) et des services de l’état déconcentrés
  • Chargés de mission TEPOS / TEPCV
  • Elus et adjoints impliqués dans le montage d’outils territoriaux (SEM, SPL…)
  • Consultants chargés d’accompagner les collectivités dans une démarche de planification énergétique territoriale (AMO, élaboration de cahiers de charges…)
Objectifs
  • Identifier le potentiel photovoltaïque de son territoire et les manières de le mobiliser
  • Comprendre les enjeux de la planification énergétique territoriale (mobilisation des acteurs, services énergétiques visés, priorités d’action 2020 - 2030 - 2050…) et l’intérêt du photovoltaïque en terme de développement territorial
  • Connaître les outils organisationnels mobilisables et savoir les adapter aux potentiels énergétiques du territoire pour enclencher et soutenir le développement de projets photovoltaïques sur son territoire.
Intervenant :

HESPUL, association basée à Lyon spécialisée dans la transition énergétique des territoires, conjugue son expertise de plus de 20 ans dans le photovoltaïque avec son expérience d'accompagnement de nombreuses collectivités locales (urbaines et rurales) et porteurs de projet dans l'élaboration et la mise en œuvre de leurs politiques énergétiques.
Cécile Miquel est chargée de projet photovoltaïque chez Hespul, et accompagne les collectivités dans l'élaboration de politiques territoriales et la réalisation de projets photovoltaïques, en particulier dans de nombreux Territoires à Énergie Positif (TEPOS) et Parcs Naturels Régionaux (PNR).
Benjamin Giron a été chargé de projet Énergie et urbanisme chez Hespul, spécialisé dans l'intégration de l'énergie dans les projets d'aménagement et d'urbanisme. Il a travaillé au développement de l’approche intégrée des enjeux énergétiques avec les projets d’aménagement réglementaires (SCOT, PCAET, PLU, PLH ...) et opérationnel (Éco-quartier, projet d’aménagement).

Coût : 980.00€ net de taxes, déjeuners compris
Territoires et urbanisme DTEPOS b
Destination TEPOS
1,5 jour
18/19 novembre 2020
Montreuil (93)
logo partenaire
Publics :
  • Chargé(e) de mission / de projet Energie climat, PCAET, TEPOS / TEPCV
  • Cadres et Agents des collectivités (Technicien, Responsable...)
Objectifs
  • Être en mesure de préparer et animer la méthode Destination TEPOS
  • Maîtriser le fonctionnement et les principales hypothèses méthodologiques du tableur « DiagFlash Destination TEPOS » nécessaire au dimensionnement des supports de l’animation (damier, cartes « maitrise de l’énergie » et « énergies renouvelables », instruction aux participants, livret pédagogique, etc.)
  • Assimiler les positionnements possibles de l’animation et en identifiant les étapes préalables et ultérieures à l’animation en tant que tel (recrutement des participants,compilation des études existantes, cartographie des acteurs, ateliers thématiques, etc.)
  • S’approprier les différents rôles et postures des participants à l’animation (animateurs, experts, observateurs, etc.)

 

Contexte

A partir d’un concept de Christian Couturier (directeur du pôle énergie de l’association Solagro), Solagro et l’Institut négaWatt ont développé « Destination TEPOS » : une méthode s’appuyant sur un tableur permettant l’évaluation simplifiée de la situation énergie-climat (diagnostic et potentiels), puis un plateau et des cartes à jouer permettant la co-construction du futur énergétique du territoire.
« Destination TEPOS » est le fruit d'une démarche de sensibilisation et d’appropriation de la transition énergétique par les collectivités locales et acteurs locaux, qui place les participants en situation d’acteurs. Celle-ci a été testée sur une dizaine de territoires et l’expérience montre que l’exercice est très vivement apprécié des participants.
Elle complète les approches existantes et ne possède pas d’équivalent structuré. La méthode permet de réaliser des diagnostics express si besoin (par défaut), mais peut (de préférence) utiliser les diagnostics disponibles. Elle n’est pas conçue pour réaliser des suivis et ne remplace ni l’utilisation de Climat Pratic ni la démarche Cit’ergie. Elle ne fournit pas de catalogues d’actions et de mesures.
Elle fait appel à des registres qui sont rarement mobilisés : les participants sont invités à construire eux-mêmes leur scénario, dans un esprit ludique et collaboratif, de manière très libre et ouverte. Le fait de « mettre la main à la pâte » et d’essayer différentes combinaisons est un facteur extrêmement puissant de compréhension des enjeux et limites, et s’avère de loin très supérieur à la lecture d’un rapport ou à un exposé en réunion de travail.
 

 

Intervenant :
  • Claire RUSCASSIE (Solagro), Ingénieur de l’Ecole des Mines Albi-Carmaux en génie des procédés et énergie, développe une expertise en particulier dans le domaine de la valorisation énergétique de la biomasse. Elle mène des études de faisabilité par exemple sur l’opportunité de chaufferies au bois, ou sur les possibilités de développer la méthanisation des déchets agricoles. Claire Ruscassie mène depuis 3 ans des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la définition de stratégies énergétiques territoriales (TEPOS, TEPCV, Plans climat air énergie territoriaux...), de la commune à la Région.

  • Benoît VERZAT (Institut négaWatt), Ingénieur consultant en environnement depuis 10 ans, Benoît Verzat a mis son expertise au service de structures variées privées (de start-up aux multinationales) comme publiques (ADEME, ministères, collectivité locales). Au sein de l’Institut négaWatt, il a contribué au développement de Destination TEPOS, et mis en oeuvre la méthode sur de nombreux territoires dans le cadre d’accompagnements de collectivités locales dans leurs stratégies de réduction des gaz à effet de serre du diagnostic à la mise en oeuvre opérationnelle de plans d’action. Il a réalisé de nombreuses formations dans des contextes variés et est ambassadeur négaWatt.

  • Yannick REGNIER (CLER) ingénieur Centrale Lyon (2002). Il occupe le poste de responsable de projets « Energie et territoires » au CLER – Réseau pour la transition énergétique depuis 2008. Il a initié en 2010 et anime depuis le mouvement des « territoires à énergie positive » en France. Précédemment, il a coordonné le projet européen « 100% RES Communities » (2012-2015), qui visait à établir une définition européenne du concept de « territoire 100% renouvelables » et mettre en réseau ces territoires. Il a par ailleurs coordonné le projet européen RES Champions League (2008-2011), compétition entre collectivités locales basée sur les énergies renouvelables, et a animé la Ligue EnR France, son pendant national (2008-2015). Yannick Régnier intervient régulièrement sur les politiques énergétiques intégrées lors de conférences et séminaires. Auparavant, il a travaillé pendant 4 ans comme ingénieur installations pétrolières (production, projet, puis procédés) pour le groupe Total.
Coût : 3575.00€ net de taxe
Bâtiment BAT3b
Conception et commissionnement des systèmes CVC
2 jours
En savoir plus
24/25 novembre 2020
Valence TGV (26)
Publics : Maîtrise d’ouvrage :
  • Chargé d’opération
  • Ingénieur et technicien au sein d’un service énergie transversal
Objectifs

Contexte : Un nouveau Cycle de formations « Commissionnement intégré »

La réduction des consommations d’énergie d’un parc de bâtiments implique une vision de la performance intégrée à chaque étape des projets (neuf et rénovation) et nécessite l’acquisition d’un cadre commun d’action entre les professionnels de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre. Pour permettre une mise en œuvre opérationnelle fondée sur de nombreux retours d’expérience concrets, nous proposons aux maîtres d’ouvrage un cycle de formations complet comprenant 3 modules :
  • Programmer et piloter la performance énergétique, la qualité environnementale et d’usage des bâtiments (BAT 1)
  • Conception architecturale et qualité de l’enveloppe thermique, (BAT 2)
  • Conception et commissionnement des systèmes CVC (BAT 3)

Pour les maîtres d’ouvrage souhaitant mener une action spécifique, ce cycle peut également être complété par le module « Maîtrise de la demande d’électricité » (BAT 4).

Objectifs

  • Appréhender les critères d'une conception des systèmes visant la performance énergétique et la facilité de maintenance
  • Identifier les points de vigilance en conception et sur chantier
  • Acquérir une méthodologie et des outils permettant de s’assurer, du point de vue du maître d’ouvrage, de la qualité et du bon fonctionnement des installations CVC (démarche de commissionnement)
Intervenant : Thierry Rieser, gérant du bureau d’études fluides Enertech. Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris, il s’est spécialisé à travers ses missions d’AMO et de maîtrise d’œuvre dans la conception de l’enveloppe performante en neuf et en rénovation, avec les outils de la simulation thermique dynamique, des ponts thermiques, de calcul des ponts thermiques intégrés, et de la migration de vapeur d’eau. Il assure actuellement des études sur l’analyse de cycle de vie appliqué au bâtiment (notamment le label Energie Carbone), ainsi que des formations, dont la formation de formateurs DORéMI.
ou
Christel Corradino, Ingénieure de l’Ecole Centrale de Lyon et diplômée du Politecnico di Torino en section Bâtiment/Architecture. Elle travaille depuis 11 ans dans le bureau d'étude Enertech. Elle assure des missions de maître d’œuvre sur des bâtiments de niveau BEPOS et passifs de type tertiaire (enseignement et bureaux) et de logement individuels et collectifs, en neuf et réhabilitation. Elle assure des missions d'AMO avec commissionnement intégré et travaille sur le développement d'outils méthodologiques visant à pérenniser la performance énergétique. Référente Efficacité énergétique des systèmes et biomasse, elle coordonne l’équipe Maîtrise d’œuvre.
Coût : 980.00€ net de taxe, déjeuner compris.
Enjeux ELU1
Engager son territoire dans la transition énergétique : Comprendre pour mieux décider
2 jour
En savoir plus
24/25 novembre 2020
Valence TGV 26
logo partenaire
Publics :
  • Tous élus municipaux / intercommunalités (qu’ils aient ou non une compétence énergie dans leur mandat : bâtiment, transport, industrie, alimentation, agriculture, développement économique, emploi-formation…)
  • Formation ouverte également aux Cadres et Agents des collectivités locales (Responsable, Ingénieur, Technicien...)
Objectifs

(à l’échelle municipale / intercommunale)

  • S’approprier les enjeux d’une démarche de transition énergétique territoriale selon l’approche négaWatt (nW)
  • Découvrir des méthodes originales de co-construction de stratégies territoriales (« Destination négaWatt » / « Destination TEPOS »[1], « Virage sobriété »)
  • Expérimenter une démarche de co-construction de politiques de sobriété énergétique et appréhender leur inscription dans une stratégie territoriale et les documents de planification
  • Acquérir une « culture énergie » commune et connaître les principaux ordres de grandeur pour la mise en œuvre d’une politique de transition énergétique
  • Identifier les acteurs, les ressources et les dispositifs mobilisables
  • Dessiner les enjeux et étapes d’un projet énergétique territorial
  • Expérimenter une démarche pour faciliter la définition des priorités d’action (vision du système, obstacles rencontrés, étapes structurantes, interdépendance entre les acteurs, intégration de l’action par mandat dans un horizon temporel plus long…)
  •  

    [1] A partir d’un concept de Christian Couturier (directeur du pôle énergie de Solagro), Solagro et l’Institut négaWatt ont développé la méthode Destination TEPOS. Elle s’appuie sur un tableur permettant l’évaluation simplifiée de la situation énergie-climat (diagnostic et potentiels), puis un plateau et des cartes à jouer permettant la co-construction du futur énergétique du territoire. C’est le fruit d'une démarche de sensibilisation et d’appropriation de la transition énergétique par les collectivités locales et acteurs locaux, qui place les participants en situation d’acteurs. Depuis 2017, elle a été testée sur plus de trente territoires et l’expérience montre que l’exercice est très vivement apprécié des participants (plus de 1000 à ce jour).

Intervenant :

 

Charlotte TARDIEU (CLER) : Docteure en aménagement et urbanisme, Charlotte Tardieu a étudié les conditions de mise en œuvre de la transition énergétique dans de grands projets d’aménagement urbain parisiens. Après avoir accompagné pendant 3 ans des collectivités locales dans la définition de leur stratégie de transition énergétique et climatique, elle a rejoint le CLER en 2019 en tant que responsable de projets Territoires. Co-animatrice du réseau des Territoires à Energie Positive, elle est à l’affut des innovations méthodologiques pour accélérer la transition énergétique dans les territoires et contribue à la transmission de l’expérience des territoires pionniers au sein du réseau. Elle est intervenue à plusieurs reprises dans des formations.

Barbara NICOLOSO (Virage énergie) : Titulaire d’un master en développement soutenable et en aménagement du territoire de Sciences Po Lille, Barbara Nicoloso a travaillé dans différentes collectivités sur les sujets de transition énergétique, de mise en récit et de coopération territoriale avant de rejoindre Virage Énergie en 2015. En tant que coordinatrice de Virage Énergie, elle travaille à l’exploration et à l’institutionnalisation de la notion de sobriété en développant des outils méthodologiques et en accompagnant les territoires dans l’élaboration de leur stratégie de transition. Elle mène également des études de prospective énergétique et sociétale faisant la part belle aux paysages et imaginaires liés à la sobriété. Elle a réalisé et animé de nombreuses formations sur le thème de la transition énergétique avec des élus et des techniciens.

Benoît VERZAT (Institut négaWatt) : Ingénieur consultant en environnement depuis 10 ans, Benoît Verzat a mis son expertise au service de structures variées privées (de start-up aux multinationales) comme publiques (ADEME, ministères, collectivité locales). Au sein de l’Institut négaWatt, il a contribué au développement de Destination TEPOS, et mis en œuvre la méthode sur de nombreux territoires dans le cadre d’accompagnements de collectivités locales dans leurs stratégies de réduction des gaz à effet de serre du diagnostic à la mise en œuvre opérationnelle de plans d’action. Il a réalisé de nombreuses formations dans des contextes variés et est ambassadeur négaWatt.

Coût : 980.00€ net de taxe, déjeuner compris.
Bâtiment BAT6
Pompes à chaleur performantes pour le bâtiment
1 jour
En savoir plus
le 3 décembre 2020
Valence TGV (26)
Publics :

Tout professionnel souhaitant comprendre les enjeux liés à l'usage des pompes à chaleur: maîtres d’ouvrage et AMO du public et du privé, bureaux d’études, industriels, fournisseurs et installateurs

Objectifs

Contexte
La recherche d’une meilleure efficacité énergétique des systèmes de chauffage et de climatisation aboutit, concernant le vecteur électrique, à des solutions qui utilisent le potentiel très important des pompes à chaleur. Force est toutefois de constater que leur mise en œuvre concrète à grande échelle n’exprime pas toujours pleinement ce potentiel, au point qu’il soit permis de douter de la pertinence de cette solution dans certaines configurations peu favorables. Cette formation vous permettra d’identifier les conditions de mise en œuvre de cette solution technique pour le bâtiment, pour répondre à des critères de développement durable. Objectifs Connaître les techniques, les usages et les performances des pompes à chaleur pour décider des critères de compatibilité avec les exigences de développement durable.

Intervenant :

Emmanuel Rauzier, Professeur agrégé de génie climatique, spécialisé en génie frigorifique. Créateur et directeur de formation de la licence professionnelle " Bâtiments à haute performance énergétique "

Coût : 560.00 € net de taxes, déjeuner compris
Approche économique et sociale CC AMI12
Devenir Facilitateur Territorial de Conversations Carbone - Pour l'accompagnement au changement vers un mode de vie sobre en Carbone
3 jours
8/10 décembre 2020
Allex (26)
Publics :
  • Agents de collectivités territoriales porteuses de politique Énergie-Climat
  • Salariés ou bénévoles d’association partenaires des territoires
  • Individuel motivé par l’accompagnement au changement et la transition écologique
Objectifs

Contexte
« La question du changement de comportement et, plus généralement, de l’évolution des modes de vie, est un enjeu clé de la transition écologique. Il est largement admis que le progrès technique, à lui seul, ne permettra pas d’atteindre les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. » ADEME
Ce module propose de se former à la facilitation de Conversations Carbone, méthode innovante d’accompagnement au changement en petit groupe, qui permet le cheminement individuel pour agir vers un mode de vie sobre en carbone.
Non moralisatrice, cette approche conviviale propose des leviers d’actions permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’appuie sur le puissant creuset de changement que sont les petits groupes. Elle décline de manière très opérationnelle les théories des étapes du changement et de la facilitation pour mettre à disposition de ces volontaires une méthodologie et des outils leur permettant d’adapter leurs pratiques quotidiennes aux enjeux climatiques que nous traversons aujourd’hui.
La formation vous permettra de prendre en main la méthodologie déposée des Conversations Carbone, de savoir construire et conduire en binôme un cycle complet de Conversations Carbone (6 ateliers pour 7 à 10 personnes sur 4 mois), en s’appuyant sur les outils du kit de facilitation, en adoptant la posture de facilitateur de petit groupe, et ainsi devenir accompagnateur de changements.

Objectifs

  • Expérimenter les Conversations Carbone comme un participant et comprendre les étapes du changement
  • Savoir préparer et animer un cycle de Conversations Carbone, en créant les conditions favorables adaptées à un petit groupe
  • Savoir expliquer l’intérêt de l’accompagnement au changement et pratiquer les méthodes adaptées
  • Mettre en pratique les outils et techniques du Kit de facilitation de Conversations Carbone
  • Acquérir les outils de la facilitation en binôme de Conversations Carbone
Intervenant :
  • Laure CHARPENTIER - Consultante au sein de l’Institut négaWatt, incubateur solidaire de projets pour la Transition énergétique, Laure est facilitatrice certifiée de Conversations Carbone
  •  
  • Cécile RICHARD. Consultante indépendante en accompagnement du changement auprès d’organisations, de groupes, d’individus, Cécile est facilitatrice certifiée de Conversations Carbone
Coût : 1875.00€ net de taxe, comprenant les pauses, déjeuners, documents de formation
Approche économique et sociale CC2
EVEIL CARBONE - Osons le changement humain Pour un nouveau regard sur la Transition et la Résilience, croisons approche technique et dimension humaine du changement
1 jours
En savoir plus
le 5 février 2021
Allex (26)
Publics :

Elus, Cadres et Agents des collectivités territoriales (qu’ils aient ou non une compétence énergie dans leur mandat ou mission).

Objectifs

Contexte

« La question du changement de comportement et, plus généralement, de l’évolution des modes de vie, est un enjeu clé de la transition écologique. Il est largement admis que le progrès technique, à lui seul, ne permettra pas d’atteindre les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. » ADEME [1]

 

Cette formation interactive, conçue dans l'esprit des Conversations Carbone[2], a la particularité d’associer des apports techniques et des fondamentaux issus des sciences humaines et sociales sur le changement de comportement, individuel et collectif. En combinant la présentation d’éléments factuels et l’exploration sensible de leur résonance sur l’être humain, elle permet d’identifier les clefs de l’accompagnement au changement pour une transition ancrée et durable.

 

Au cours de la formation, par la facilitation et la Pause Carbone, nous invitons les participants à vivre une expérience qui permet de percevoir la dimension humaine du changement, de manière à :

  • Proposer un espace-temps propice à la prise de conscience tête-coeur-corps, dans un format accessible à tous
  • Porter un nouveau regard sur la Transition et la Résilience par une approche pluridisciplinaire

 

 

Objectifs

  • Comprendre les principes de l’accompagnement au changement mobilisables dans le cadre d’une action territoriale en faveur de la transition énergétique
  •  Acquérir des éléments fondamentaux de culture énergétique
  • Acquérir des bases conceptuelles et pratiques sur les dynamiques humaines en jeu

Inspirer par des retours d'expérience

 

[2]  Conversations Carbone, méthode d’accompagnement vers un mode de vie bas carbone  - “Faire face au défi climatique sans devenir dingue et en se faisant plaisir” - https://carboneetsens.fr/conversations-carbone/

Intervenant :
  • Laure CHARPENTIER est cheffe de projet à l’Institut négaWatt. Diplômée d’école de commerce, elle a travaillé 15 ans à l’optimisation des process et des organisations dans les secteurs de la distribution et de l’industrie. Après un mastère spécialisé « Eco-Conseiller » à l’INSA de Strasbourg, elle a rejoint le projet Biovallée (Drôme). Au sein de l’Institut négaWatt, elle accompagne la ville de Loos-en-Gohelle (démonstrateur Ademe pour le DD) à l’élaboration de sa stratégie TEPos, elle coordonne le réseau de collectivités Planiss’Immo (outil d’aide à la décision pour une stratégie opérationnelle de transition énergétique des grands parcs bâtis), elle développe l’accompagnement au changement notamment via les Conversations Carbone.

    Facilitatrice et formatrice de Conversations Carbone, elle est convaincue de la nécessité de prendre en compte la dimension humaine et sociale dans les projets de transition et a le souci de favoriser des dynamiques collectives créatrices.

     

    Magali CLAUZONNIER est issue d’une double formation technique et management de la qualité, et a complété ses compétences par un Master 2 pro en Éthique et Développement Durable en faculté de philosophie de Lyon. De la diversité de ses expériences, en entreprise, en collectivité territoriale et dans le monde associatif, elle tire sa capacité d'adaptation et une ouverture propice à accompagner les démarches de dialogue avec les parties prenantes. Relier, fédérer autour d’un projet commun, catalyser les dynamiques de groupes, sont là son principal talent, source de satisfaction et d’énergie. Depuis septembre 2019, Magali assure la mission salariée de coordination de  l’association CARBONE & SENS | Conversations Carbone France.

    Facilitatrice et formatrice de Conversations Carbone, elle s’investit dans le déploiement du projet, car la convivialité et l’émulation au sein de petits groupes ont démontré leur impact sur les comportements des participants, mais également sur leur montée en compétences  par rapport aux enjeux.
Coût : 560.00€ net de taxe par participant, supports de formation et déjeuner compris

Autres formations en cours de programmation

Manifestez votre intérêt pour ces formations en cliquant sur "Être averti de la prochaine session programmée"

Thématique Formation Dates Lieux Programme
Agriculture et bioénergies BIO1-F
Développer des filières bioénergies sur son territoire - Potentiels et retours d'expériences
2 jours
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :
  • Chargé(e) de mission DGEC / DREAL / DDTM
  • Chargé(e) de mission TEPOS, TEPCV
  • Chargé(e) de mission PCET, Assistant(e) à maîtrise d’ouvrage PCET
  • Personnes en charge d'élaborer des plans d'actions et des stratégies dans le domaine des bioénergies au niveau territorial, dans le cadre de schémas territoriaux, d'organisation de filières professionnelles, de concertation publique.
Objectifs
  • Disposer d'une vision panoramique des principales filières bioénergies (hors biocarburants) : biomasse solide, méthanisation
  • Acquérir les bases de compréhension des filières : technique, dimensionnement
  • Identifier les impacts environnementaux et énergétiques
  • Comprendre les logiques de projets : ressources mobilisables, économie
  • S'approprier les enjeux de développement des différentes filières

La biomasse est la principale source d'énergie renouvelable et disposant du meilleur potentiel à 2050. Ce module pose les bases d'une bonne exploitation de ce potentiel sur un territoire.
Intervenant : Christian Couturier, ingénieur énergéticien, est directeur du pôle Energie Déchets Biomasse de SOLAGRO
Coût : 980.00€ net de taxe, déjeuners compris.
Agriculture et bioénergies BIO4
Piloter une politique locale biomasse
2 jours
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :
  • Chargé(e) de mission PCET, Assistant(e) à maîtrise d’ouvrage PCET
  • Personnes en charge d'élaborer des plans d'actions et des stratégies dans le domaine des bioénergies au niveau territorial, dans le cadre de schémas territoriaux, d'organisation de filières professionnelles, de concertation publique
Objectifs
  • Connaître l’état de l’art et les perspectives de développement des principales filières de production d'énergie issues de la biomasse pour la production de chaleur, d'électricité ou de carburants.
  • Savoir identifier les ressources disponibles, les acteurs et leurs enjeux (hiérarchisation des usages de la biomasse et des sols, concurrence d'usage…)
  • Développer une vision systémique globale et connaître les outils existants pour construire une démarche de territoire durable intégrant les dynamiques d’acteurs.
  • Etre capable de définir les axes d’une politique locale biomasse (horizon temporel, échelles d’action pertinentes, réseaux d’acteurs et outils organisationnels) et d’en mesurer les impacts.
Intervenant : Christian Couturier, ingénieur énergéticien, est directeur du pôle Energie Déchets Biomasse de SOLAGRO
Coût : 980.00€ net de taxes, déjeuner compris
Approche économique et sociale AC1
Accompagner les ménages vers des rénovations énergétiques performantes
1 jour
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :
  • Architectes et maîtres d’œuvre intervenant sur la rénovation des maisons individuelles
  • Vous aimeriez être plus outillé sur les aspects relationnels concernant les échanges avec les propriétaires afin de les guider vers des choix de rénovation énergétiques ? Cette formation est faite pour vous !
Objectifs
Contexte La rénovation énergétique des maisons individuelles constitue un enjeu majeur pour réduire les consommations d’énergie. Or, les aspects techniques sont nécessaires mais souvent insuffisants pour induire chez les maîtres d’ouvrages des dimensions énergétiques ambitieuses. Le rôle du maître d’œuvre est de les accompagner vers des choix techniques performants mais il a, pour cela, besoin d’outils relationnels et communicationnels. Or, chaque propriétaire est particulier, dans ses motivations, ses résistances et son profil. Il est aujourd’hui stratégique, pour tous les professionnels de la rénovation souhaitant intégrer des aspects énergétiques ambitieux, de se former à cette dimension humaine du changement et à son accompagnement.

Objectifs :
  • Articuler les savoir-faire d’expertise et d’accompagnement : savoir-faire et savoir-être, expertise et conseil, écoute et prescription
  • Intégrer l’approche méthodologique du profilage et utiliser les outils proposés dans le cadre d’un projet concret de rénovation
  • Identifier les difficultés et les leviers concernant la prescription de rénovations énergétiques performantes auprès des ménages
  • Acquérir de nouveaux outils de diagnostic : profilage, analyse de situations, résistances…
  • Connaître et utiliser les théories et outils de la sociologie et de la psychologie comportementale sur l’accompagnement au changement en vue d’accompagner les ménages vers des rénovations performantes
Intervenant : Sabine Rabourdin : ingénieur en physique et docteur en sociologie, formée en facilitation au changement. Cette triple formation lui permet de faire le pont entre plusieurs univers : technique, sociologique et psychologique. Elle a menée plusieurs enquêtes auprès des ménages et des artisans de la rénovation, afin de déterminer les profils des ménages et les leviers du passage à l’acte, notamment dans le projet RESSORT (recherche action en sciences humaines pour la rénovation thermique des maisons individuelles). Elle développe des formations pour l’ADEME sur l’accompagnement au changement, en lien avec d’autres formateurs. Elle est référente du pôle sciences humaines à l’Institut négaWatt.
Coût : 420.00€ net de taxe, déjeuners compris.
Approche économique et sociale CC1
Devenir Facilitateur Territorial de Conversations Carbone - Pour l'accompagnement au changement vers un mode de vie sobre en Carbone
3 jours
En savoir plus
Date à préciser
ALLEX (26)
Publics :
  • Agents de collectivités territoriales porteuses de politique Énergie-Climat
  • Salariés ou bénévoles d’association partenaires des territoires
  • Individuel motivé par l’accompagnement au changement et la transition écologique

Pré-requis : être sur un territoire engagé dans une démarche de mise en place des Conversations Carbone (nous contacter avant inscription)
Objectifs
Contexte
« La question du changement de comportement et, plus généralement, de l’évolution des modes de vie, est un enjeu clé de la transition écologique. Il est largement admis que le progrès technique, à lui seul, ne permettra pas d’atteindre les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. » ADEME
Ce module propose de se former à la facilitation de Conversations Carbone, méthode innovante d’accompagnement au changement en petit groupe, qui permet le cheminement individuel pour agir vers un mode de vie sobre en carbone.
Non moralisatrice, cette approche conviviale propose des leviers d’actions permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’appuie sur le puissant creuset de changement que sont les petits groupes. Elle décline de manière très opérationnelle les théories des étapes du changement et de la facilitation pour mettre à disposition de ces volontaires une méthodologie et des outils leur permettant d’adapter leurs pratiques quotidiennes aux enjeux climatiques que nous traversons aujourd’hui.
La formation vous permettra de prendre en main la méthodologie déposée des Conversations Carbone, de savoir construire et conduire en binôme un cycle complet de Conversations Carbone (6 ateliers pour 7 à 10 personnes sur 4 mois), en s’appuyant sur les outils du kit de facilitation, en adoptant la posture de facilitateur de petit groupe, et ainsi devenir accompagnateur de changements.

Objectifs
  • Expérimenter les Conversations Carbone comme un participant et comprendre les étapes du changement
  • Savoir préparer et animer un cycle de Conversations Carbone, en créant les conditions favorables adaptées à un petit groupe
  • Savoir expliquer l’intérêt de l’accompagnement au changement et pratiquer les méthodes adaptées
  • Mettre en pratique les outils et techniques du Kit de facilitation de Conversations Carbone
  • Acquérir les outils de la facilitation en binôme de Conversations Carbone
Intervenant :
  • Magali CLAUZONNIER - Chargée de mission Développement durable, Magali est facilitatrice certifiée de Conversations Carbone
  • Cécile RICHARD. Consultante indépendante en accompagnement du changement auprès d’organisations, de groupes, d’individus, Cécile est facilitatrice certifiée de Conversations Carbone
Coût : 1875.00€ net de taxe, comprenant les pauses, déjeuners, documents de formation
Bâtiment BAT2b
Conception architecturale et qualité de l'enveloppe thermique
2 jours
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :

Maîtrise d’ouvrage :

  • Chargé d’opération
  • Ingénieur et technicien au sein d’un service énergie transversal
  • Architecte
Objectifs

Contexte : Un nouveau Cycle de formations « Commissionnement intégré »

La réduction des consommations d’énergie d’un parc de bâtiments implique une vision de la performance intégrée à chaque étape des projets (neuf et rénovation) et nécessite l’acquisition d’un cadre commun d’action entre les professionnels de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre. Pour permettre une mise en œuvre opérationnelle fondée sur de nombreux retours d’expérience concrets, nous proposons aux maîtres d’ouvrage un cycle de formations complet comprenant 3 modules :

  • Programmer et piloter la performance énergétique, la qualité environnementale et d’usage des bâtiments (BAT 1)
  • Conception architecturale et qualité de l’enveloppe thermique, (BAT 2)
  • Conception et commissionnement des systèmes CVC (BAT 3)


Pour les maîtres d’ouvrage souhaitant mener une action spécifique, ce cycle peut également être complété par le module « Maîtrise de la demande d’électricité » (BAT 4).

 

 

Objectifs

 

 

  • Appréhender les critères d'une conception architecturale / enveloppe thermique performante
  • Identifier les outils d’aide à la conception performante
  • Acquérir une méthodologie et des outils permettant de s’assurer, du point de vue du maître d’ouvrage, de la qualité de la conception architecturale et de l’enveloppe thermique
Intervenant :

Thierry Rieser, gérant du bureau d’études fluides Enertech. Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris, il s’est spécialisé à travers ses missions d’AMO et de maîtrise d’œuvre dans la conception de l’enveloppe performante en neuf et en rénovation, avec les outils de la simulation thermique dynamique, des ponts thermiques, de calcul des ponts thermiques intégrés, et de la migration de vapeur d’eau. Il assure actuellement des études sur l’analyse de cycle de vie appliqué au bâtiment (notamment le label Energie Carbone), ainsi que des formations, dont la formation de formateurs DORéMI.

Christophe Plantier, co-coordinateur du pôle Maîtrise d'Oeuvre - AMO d'Enertech. Docteur-Ingénieur en thermique du Bâtiment, il a développé une expertise en simulation thermique dynamique depuis plus de 15 ans (TRNSYS). Ayant travaillé sur de nombreuses opérations de maîtrise d'oeuvre et d'AMO, en logements collectifs comme en tertiaire, du niveau BBC au bâtiment à énergie réellement positive, il assure aujourd'hui l'encadrement technique des maîtres d'oeuvres/AMO d'Enertech.

Coût : 980.00€ net de taxe, déjeuner compris.
Bâtiment BAT5b
Maîtriser la migration d'humidité dans les parois anciennes - Etudes de cas
1 jour
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :

Architectes et maîtres d’œuvre intervenant sur la rénovation des maisons individuelles

Objectifs

Contexte
Dans le cadre de la rénovation énergétique, le sujet de la migration de vapeur et d’humidité dans les parois anciennes compte parmi les plus complexes. Comment éviter de générer des pathologies ? Quel isolant, quel enduit, quelle membrane faut-il choisir pour éviter les risques ? Quels autres points de vigilance, sur la ventilation, les ponts thermiques, etc. ? Basée sur le rapport « Migration d’humidité et de vapeur d’eau dans les parois du bâti ancien » , cette formation vise à comprendre les phénomènes physiques liés à la migration d’humidité, à maîtriser les règles de conception pour éviter les pathologies, et ainsi être capable de comprendre et retrouver par soi-même les détails de bonne pratique pour chaque paroi. Cette formation vise à outiller de façon concrète les architectes et maîtres d’œuvre confrontés à des problématique de migration d’humidité…

Objectifs

  • Comprendre les phénomènes physiques liés à la migration d’humidité : diffusion de vapeur, capillarité, absorption capillaire, etc., les unités associées et les ordres de grandeurs.
  • Maîtriser les règles de conception générales pour éviter les pathologies.
  • Sur des coupes de murs, toitures et planchers bas, concevoir des solutions évitant les pathologies, y compris sur des points de détail (ponts thermiques, planchers intermédiaires creux, etc.)
  • Mettre en pratique ces connaissances à travers des études de cas concrètes
Intervenant :

Stéphane MOTEAU, chargé d’études et responsable formations du bureau d’études fluides Enertech. Ingénieur de l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers, spécialité thermique et acoustique, il a en charge les études de R&D et la formation en lien avec l’enveloppe, l’étanchéité à l’air, la migration de vapeur et l’acoustique, ainsi que l’ACV à travers les études autour du label E+/C-.

Coût : 560.00€ net de taxe, déjeuner compris.
Enjeux DnW
Sensibiliser un groupe à la transition énergétique : apprendre à animer une session « Destination négaWatt »
1 jour
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV 26
logo partenaire
Publics :

Structures en charge de l’information, la sensibilisation, l’éducation et la formation des publics (éducation populaire, vulgarisation scientifique…)

    • Chargé-e de mission énergie, Conseiller info-énergie
    • Animateur énergie, environnement
    • Formateur d’adultes
Objectifs
  • Être capable d’animer un atelier « Destination négaWatt » auprès du grand public
  • Comprendre dans les grandes lignes les hypothèses du scénario négaWatt
  • Expérimenter la démarche « Destination négaWatt » et s’approprier les outils
Intervenant :

Benoît Verzat est ingénieur en aménagement du territoire diplômé de l’ENTPE et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Benoît Verzat est consultant auprès de collectivités et d’entreprises depuis 2007 et accompagne les organisations dans leur stratégie environnementale. Il a réalisé ou géré plus de 50 analyses de cycles de vie notamment dans le secteur de l’énergie et des transports (mobilité hydrogène, installations photovoltaïques, flottes de véhicules, filières de recyclage, etc.).  Benoît Verzat a rejoint l’Institut négaWatt en novembre 2015 et accompagne notamment des territoires dans leur démarche TEPOS. Il a piloté et contribué à plus de 10 PCAET. Il a codéveloppé Destination TEPos sur lesquels il assure également des formations. Depuis septembre 2019, Benoît assure la coordination des activités de l’Institut négaWatt.

Antoine Couturier Ingénieur diplômé d’AgroCampus Ouest, ancien directeur d’une fédération régionale d’agriculteurs bio (FRAB Auvergne-Rhône-Alpes), il apporte à cette mission ses compétences d’animation, de médiation. Venu à Solagro en raison de son goût pour la prospective, il a accompagné avec Destination TEPOS plusieurs territoires dans la définition de leurs stratégies « énergie-climat ». Il forme des bureaux d’étude et collectivités à l’utilisation de cette méthode et contribue à son amélioration.

Coût : 900.00€ net de taxe, supports de formation et déjeuners compris, inclus deux exemplaires de l’outil « Destination négaWatt »
Enjeux FONDer
Fondamentaux des énergies renouvelables
2 jours
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :
  • Acteurs publics ou privés engagés dans une dynamique territoriale de production d’énergies renouvelables
  • Chargé(e) de mission énergie climat, TEPCV, TEPOS
  • Cadres et techniciens des collectivités territoriales
Objectifs
  • Connaitre les enjeux de l’énergie et le contexte national (cadre règlementaire, schémas territoriaux)
  • Connaître l’état de l’art et les perspectives de développement des principales filières de production d'énergie renouvelables pour la production de chaleur, d'électricité ou de carburants.
  • Savoir identifier les ressources disponibles, les acteurs et leurs enjeux
  • Savoir mettre en perspective ces connaissances dans le cadre d’une action - publique et privée - cohérente et efficace à différentes échelles de territoires


Contexte
Le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources planétaires et la prise en compte de l’impact environnemental des activités humaines font apparaître la nécessité d’une transformation profonde du système énergétique actuel. Les énergies renouvelables sont amenées à jouer un rôle déterminant dans ce système et occupent déjà une place croissante, mais une transformation profonde des modes de consommation et des infrastructures (réseaux énergétiques) est également incontournable pour que la part des énergies renouvelables couvre la plupart des besoins énergétiques à l’horizon 2050.

Cette formation s’appuie sur une expertise largement reconnue et développée dans l’élaboration de scénarios de transition énergétique « 100% renouvelables en 2050 ». Elle vous permettra d’acquérir les connaissances fondamentales concernant les énergies renouvelables et leur développement. Un approfondissement est recommandé afin d’acquérir les clés pour l’action dans les principales filières.
 

Intervenant :

Christian Couturier, ingénieur énergéticien, directeur du pôle Energie Déchets Biomasse de SOLAGRO Marc Jedliczka, directeur général d’Hespul, vice-président du CLER

Coût : 1200.00€ net de taxe, déjeuners et livrets de formation compris
Enjeux NUC1
L'énergie nucléaire en perspective - Etat des lieux des risques, des bénéfices et des alternatives
1 jour
En savoir plus
Date à préciser
Lieu à définir
Publics : Toute personne souhaitant comprendre la problématique à des fins stratégiques, politiques ou de culture générale.
Objectifs
Cette formation a pour objectif de donner une compréhension claire des enjeux liés au nucléaire, tant du point de vue de ses risques spécifiques que de son insertion dans les politiques énergétiques et climatiques. Elle fait le point sur la situation actuelle du nucléaire en France et dans le monde et sur ses aspects techniques, économiques, sociaux et environnementaux afin de fournir les moyens de construire un argumentaire pertinent sur cette thématique. Elle montre enfin les alternatives existantes à ce mode de production.
Intervenant : Yves Marignac, membre depuis 1996 et directeur depuis 2003 de WISE-Paris, agence associative d’information, d’études et de conseil sur le nucléaire et l’énergie fondée en 1983, porteur d’une expertise critique et indépendante sur le nucléaire et ses enjeux, consultant en France et à l’international sur ces questions pour de nombreux acteurs associatifs et institutionnels.

Vincent Legrand, ingénieur énergéticien, diplômé de l’IEP Paris (Sciences Po), directeur de l’Institut négaWatt, organisme de formation, d’études et de recherches focalisé sur les problématiques d’énergie et de développement durable.
Coût : 560.00€ net de taxe
Industrie IND1
Transition énergétique et économie circulaire
1 jour
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV
Publics :
  • Entreprises, associations et collectivités engagées dans la récupération et le recyclage
  • Acteurs de l’accompagnement et la mise en œuvre des politiques industrielles
  • Cadres et dirigeants en charge des questions énergétiques dans l’industrie
Objectifs
  • Connaitre les cycles et transformations de matériaux et leur énergie grise
  • Appréhender les besoins de consommation et de production de matériaux et de biens d’équipement
  • Appréhender le traitement des déchets et le recyclage
  • Examiner le potentiel des matériaux biosourcés
Intervenant : Emmanuel RAUZIER, Directeur de formation « Bâtiments Hautes Performances Energétiques » – Université de Nice - Membre de la compagnie des négaWatts chargé du secteur industriel
Coût : 560.00€ net de taxe,
Industrie IND2
Ecologie industrielle : Découverte par le jeu de simulation
1 jour
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV
Publics :
  • Chargé(e) de mission énergie / DD,
  • Développeur(euse) territorial(e), Chargé(e) d’affaires industrie
Objectifs
  • Acquérir un bagage solide et pratique dans le domaine de l’écologie industrielle, correspondant au besoin des entreprises, associations et collectivités territoriales.
  • Comprendre les bases de l’écologie industrielle et sa place au sein de l’économie circulaire.
  • Acquérir une connaissance pratique des différentes étapes d’un montage de synergie d’écologie industrielle entre plusieurs entreprises et de sa négociation, à partir de simulations en vraie grandeur basées sur un cas réel (programme EIT - Biovallée dans la Drôme)
  • Apprendre l’art de la négociation par la pratique (les simulations multi-acteurs qui seront conduites nécessiteront alliances, concessions mutuelles, et une anticipation du jeu des autres parties prenantes)
  • Renforcer l’apprentissage du travail en équipe et de la coopération
  • Développer les aptitudes à rechercher et exploiter des informations pluridisciplinaires (techniques, organisationnelles, économiques, juridiques) à partir d’une problématique d’entreprise réelle
Intervenant : Nicolas Sizaret, Ingénieur diplômé de l’Ecole Supérieure d’Electricité (Supélec) et titulaire d’un MBA de l’université de Yale (USA), s’appuie sur une expérience de vingt années de chef de projet dans l’industrie, le conseil en entreprise, le secteur public et associatif. Ses domaines d’intervention couvrent la mise en œuvre de projets complexes dans les domaines du développement économique durable, de l’économie circulaire, l’écologie industrielle et territoriale et l’éducation. Il crée et anime régulièrement des formations basées sur la mise en situation et l’interactivité (jeux de rôles ludo-pédagogiques, conférences gesticulées).
Coût : 560.00€ net de taxe,
Photovoltaïque PV1
Mettre en œuvre et exploiter des installations photovoltaïques : Du montage de projet à la gestion des contraintes du réseau électrique
2 jours
En savoir plus
Date à préciser
Valence TGV (26)
Publics :
  • Chargé(e) de mission TEPOS / TEPCV
  • Ingénieur, Technicien Bureau d’étude Electricité / Photovoltaïque (débutant)
  • Maîtres d’ouvrage publics ou privés, responsables de projet de construction ou de rénovation.
    • Pour le secteur public : agents de l'État, des collectivités territoriales, des Établissements publics en charge de la construction, du fonctionnement ou de la rénovation de patrimoines bâtis.
    • Pour le secteur privé : aménageurs, bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers, constructeurs et autres maîtres d’ouvrage de bâtiments.
Objectifs
  • Connaître les enjeux, les typologies et le fonctionnement des systèmes photovoltaïques
  • Organiser le montage de projet et sa mise en œuvre jusqu’au raccordement au réseau électrique.
  • Connaître la structure du réseau et les schémas de raccordement
  • Savoir optimiser les coûts de raccordement au réseau électrique
Intervenant :

HESPUL, association basée à Lyon spécialisée dans la transition énergétique des territoires, conjugue son expertise de plus de 20 ans dans le photovoltaïque avec son expérience d'accompagnement de nombreuses collectivités locales (urbaines et rurales) et porteurs de projet dans l'élaboration et la mise en œuvre de leurs politiques énergétiques.
Anne-Claire Faure est chargée de projet photovoltaïque et réseaux chez Hespul, elle co-anime le Centre de Ressources Photovoltaïque et participe aux nombreuses instances de concertation (État, institutions, EDF) de la filière.

Coût : 980.00€ net de taxes, déjeuner compris
Territoires et urbanisme DTEPOS
Destination TEPOS
1,5 jour
Date à préciser
Montreuil (93)
logo partenaire
Publics :
  • Chargé(e) de mission / de projet Energie climat, PCAET, TEPOS / TEPCV
  • Cadres et Agents des collectivités (Technicien, Responsable...)
Objectifs
  • Être en mesure de préparer et animer la méthode Destination TEPOS
  • Maîtriser le fonctionnement et les principales hypothèses méthodologiques du tableur « DiagFlash Destination TEPOS » nécessaire au dimensionnement des supports de l’animation (damier, cartes « maitrise de l’énergie » et « énergies renouvelables », instruction aux participants, livret pédagogique, etc.)
  • Assimiler les positionnements possibles de l’animation et en identifiant les étapes préalables et ultérieures à l’animation en tant que tel (recrutement des participants,compilation des études existantes, cartographie des acteurs, ateliers thématiques, etc.)
  • S’approprier les différents rôles et postures des participants à l’animation (animateurs, experts, observateurs, etc.)

 

Contexte

A partir d’un concept de Christian Couturier (directeur du pôle énergie de l’association Solagro), Solagro et l’Institut négaWatt ont développé « Destination TEPOS » : une méthode s’appuyant sur un tableur permettant l’évaluation simplifiée de la situation énergie-climat (diagnostic et potentiels), puis un plateau et des cartes à jouer permettant la co-construction du futur énergétique du territoire.
« Destination TEPOS » est le fruit d'une démarche de sensibilisation et d’appropriation de la transition énergétique par les collectivités locales et acteurs locaux, qui place les participants en situation d’acteurs. Celle-ci a été testée sur une dizaine de territoires et l’expérience montre que l’exercice est très vivement apprécié des participants.
Elle complète les approches existantes et ne possède pas d’équivalent structuré. La méthode permet de réaliser des diagnostics express si besoin (par défaut), mais peut (de préférence) utiliser les diagnostics disponibles. Elle n’est pas conçue pour réaliser des suivis et ne remplace ni l’utilisation de Climat Pratic ni la démarche Cit’ergie. Elle ne fournit pas de catalogues d’actions et de mesures.
Elle fait appel à des registres qui sont rarement mobilisés : les participants sont invités à construire eux-mêmes leur scénario, dans un esprit ludique et collaboratif, de manière très libre et ouverte. Le fait de « mettre la main à la pâte » et d’essayer différentes combinaisons est un facteur extrêmement puissant de compréhension des enjeux et limites, et s’avère de loin très supérieur à la lecture d’un rapport ou à un exposé en réunion de travail.
 

 

Intervenant :
  • Claire RUSCASSIE (Solagro), Ingénieur de l’Ecole des Mines Albi-Carmaux en génie des procédés et énergie, développe une expertise en particulier dans le domaine de la valorisation énergétique de la biomasse. Elle mène des études de faisabilité par exemple sur l’opportunité de chaufferies au bois, ou sur les possibilités de développer la méthanisation des déchets agricoles. Claire Ruscassie mène depuis 3 ans des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la définition de stratégies énergétiques territoriales (TEPOS, TEPCV, Plans climat air énergie territoriaux...), de la commune à la Région.

  • Benoît VERZAT (Institut négaWatt), Ingénieur consultant en environnement depuis 10 ans, Benoît Verzat a mis son expertise au service de structures variées privées (de start-up aux multinationales) comme publiques (ADEME, ministères, collectivité locales). Au sein de l’Institut négaWatt, il a contribué au développement de Destination TEPOS, et mis en oeuvre la méthode sur de nombreux territoires dans le cadre d’accompagnements de collectivités locales dans leurs stratégies de réduction des gaz à effet de serre du diagnostic à la mise en oeuvre opérationnelle de plans d’action. Il a réalisé de nombreuses formations dans des contextes variés et est ambassadeur négaWatt.

  • Yannick REGNIER (CLER) ingénieur Centrale Lyon (2002). Il occupe le poste de responsable de projets « Energie et territoires » au CLER – Réseau pour la transition énergétique depuis 2008. Il a initié en 2010 et anime depuis le mouvement des « territoires à énergie positive » en France. Précédemment, il a coordonné le projet européen « 100% RES Communities » (2012-2015), qui visait à établir une définition européenne du concept de « territoire 100% renouvelables » et mettre en réseau ces territoires. Il a par ailleurs coordonné le projet européen RES Champions League (2008-2011), compétition entre collectivités locales basée sur les énergies renouvelables, et a animé la Ligue EnR France, son pendant national (2008-2015). Yannick Régnier intervient régulièrement sur les politiques énergétiques intégrées lors de conférences et séminaires. Auparavant, il a travaillé pendant 4 ans comme ingénieur installations pétrolières (production, projet, puis procédés) pour le groupe Total.
Coût : 3575.00€ net de taxe